HUMOUR

Publié le par NJ.Carol

ILLUSTRATION

Texte : Tania DENNER

Lettre à mon voisin

Cher voisin (du dessus),

Je vous envoie ce petit mot pour vous informer de mon proche déménagement.

En cinq ans de cohabitation dans le même immeuble, nous nous sommes seulement croisés dans l'escalier ou rencontrés dans l'ascenseur. Mais la mauvaise qualité de la construction, les murs mal insonorisés m'ont aussi appris à vous connaître. Et finalement quitter cet immeuble, c'est aussi vous quitter, comme on laisse une vieille connaissance.

Il y a trois ans, j'ai suivi la lente dégradation de vos rapports avec votre femme. De ma salle de bain, j'ai surpris vos premières disputes. J'ai entendu ensuite vos longues querelles le soir, sur votre terrasse, et je dois vous dire honnêtement que votre épouse n'avait pas tout à fait tort. Puis, il y a eu les cris, les claquements de porte. J'ai sincèrement espéré pour vous et pour moi que les choses s'arrangent. Mais finalement, votre épouse est partie.

La période qui a suivi a été pour moi une période d'accalmie. J'ai respecté votre chagrin et vos longues soirées solitaires et silencieuses. Juste un peu de musique forte, de temps à autres. Ce qui m'a permis de connaître la chanson de Jacques Brel "ne me quitte pas" sur le bout de mes doigts.

Puis, il y a eu votre période cuisine. Cuisine exotique sans doute. Des odeurs fortes, tenaces, ont envahi ma salle à manger. Vous avez rapidement renoncé. Vous avez eu raison. Nous avons un excellent traiteur dans le quartier.

Quelques mois après, il y a eu la dépose et repose de la moquette de votre salon. Cette pièce se trouvant au dessus de mon bureau, j'ai pu constater la progression des travaux.

Vous avez ensuite fêté la rénovation de votre appartement. Souvent. Avec vos amis. En dansant le rock. Juste au dessus de ma chambre. Je n'aime pas le rock en roll.

Il y a quelques semaines, une jeune femme s'est installée chez vous. Elle a apporté ses valises, ses meubles et son chat. Je suis content pour vous, il n'y a plus de soirées, plus de rock en roll.

J'ai la satisfaction de vous savoir aujourd'hui entre de bonnes mains. Votre amie, que j'ai aperçue plusieurs fois, est aimable et jolie. Son chat est certainement aphone, on ne l'entend jamais. Je regrette presque de partir.

Je vous souhaite, pour vous et pour vos voisins, tout le bonheur du monde.

Cordialement.

 

Publié dans HUMOUR

Commenter cet article

Nicky 14/02/2007 22:00

Super extra ;) c'est du caviar et c'est gaiement illustré bravo !!

mata 31/07/2006 09:03

le sigle est superbe!! et j'attends la suite de tes oeuvres avec impatience!

Sacha 29/07/2006 18:03

Beau dessin BRAVO!
Et JOYEUX ANNIVERSAIRE MAMAN!!!!!!!!!!!!!!