Inspiration aborigène, suite... Le féminin sacré terrassé...

Publié le par NJ.Carol

Le féminin sacré terrassé



Même image que dans l'article précédent, vue couchée : j'en trouve la symbolique toute différente, donnez moi votre avis !

Publié dans PEINTURE

Commenter cet article

marika 09/07/2010 06:26



je viens de la nouvelle calédonie et moi je pense que ce portrait peut se traduire par le dessin d'un visage de femme sur le dos et sous le dos il ya une spirale qui je dirais pourrais être la
vie (c'est un cycle souvent dessiner par un cercle ou une spirale) voila cette femme est a dos sur la vie donc elle est plus occupé par le travail et l'orgueil que par la vie elle même. je veut
dire par la que cette peinture montre la place de la femme au 21tième siècle chez les aborigène, la modernité a pris le poid sur l'homme donc celui ci se retrouve prisonnier de sa propre
création. cette peinture est un nouveau regard sur la femme,



NJ.Carol 01/06/2009 16:56

Très librement je l'avoue... Je ne connaissais rien de cette culture avant l'exposition. Merci pour ta visite et ton compliment. Je vais faire un petit tour par chez toi également.

Elisabeth 01/06/2009 12:33

C'est très beau... Très librement inspiré, cela dit. Les visages et les portraits ne sont pas vraiment le support d'expression aborigène. Ce besoin de personnaliser le mouvement des cycles féminins apporte ici la petite touche occidentale :)

NJ.Carol 29/05/2009 12:40

-Choule : peut-être, l'expression n'est surtout plus la même. -Emelire : intentionnel pas du tout. En fait je me suis complètement lachée sur cette toile. J'ai trop l'habitude de chercher à faire un travail "soigné", mais là, j'ai souhaité faire vite, illustrer le plus rapidement possible l'émotion que j'ai pu ressentir lors de cette expo. Contexte particulier probablement aussi, avec une foule de choses à évacuer... Bruno : YES ! Comme ça me fait plaisir que tu viennes te balader par chez moi ! Je suis très contente que ça te plaise. Ce tableau est tout petit en fait, 20,5 /26,5 cm. C'est de l'aquarelle, une technique que j'utilise très rarement, trop rapide pour moi ! Mais comme je le disais plus haut à Emelire, j'avais besoin de sortir un "truc" très vite pour que l'émotion ressentie à cette expo soit authentique ! Maintenant faut que je cherche ce fameux pawa-pawa sur le net, tu m'en as déja parlé, qui sait, peut-être va-t-il m'inspirer aussi ?Plein de bises à toi aussi ! 

Bruno 28/05/2009 22:53

genial ta peinture... pas seulement parce que j'aime l'art arborigene, en particulier leur musique... un tourbillon d' energie, de couleurs et de sentiments... ca me rappelle aussi le pawa-pawa, ce merveilleurx coquillage de nouvelle zelande...continue, c' est super...plein de bisesps: quelles dimensions le tableau? quelle technique? huile, aquarelle?